Héritiers du makoa loa

Guilde jeu de rôle trolle - World of Warcraft - Serveur EU-Kirin Tor
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fin d'un monde

Aller en bas 
AuteurMessage
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: La fin d'un monde   Sam 20 Jan 2018 - 16:16

Ce soir là le soleil se coucha lentement à l'Ouest, comme à son habitude. Le crépuscule fit miroiter dans le ciel ses tons rougeoyants puis pourpres et laissa progressivement s'allumer les étoiles. Quelques trolls étaient rassemblés à la hutte de Wa'ai, dans les Tarides, comme de coutume, et discutaient autour du maigre feu de camp.

A leur insu, un lourd et sombre nuage progressa depuis le sud. Il engloutit bientôt les étoiles, les lunes et la nuit claire et plongea les plaines et les trolls dans une obscurité presque totale lacérée des flashs inquiétants. Sans la présence des flammes réconfortantes du feu, les trolls n'auraient plus vu le bout de leurs défenses.

Les pluies étaient rares mais souvent intenses dans les Tarides, cependant ce nuage ne charriait avec lui aucune goutte d'eau, mais semblait pourtant saturé d'une puissante énergie supérieure qui dressa les poils des trolls, et en fit frémir plus d'un. La masse cotonneuse se zébrait en continu d'étincelles et d'éclairs aux couleurs changeantes, et paraissait se mouvoir très loin dans le ciel comme un limon ou une fumée opaque, se formant et se déformant en laissant paraitre des ombres et des fantômes indistincts en son sein au gré des intenses et brefs flashs... à moins que ce ne fut que l'imagination de ceux qui les observaient avec appréhension.


Au loin dans le ciel, l'obscurité totale et des formes floues.


Vision du ciel sous l'arbre à côté de la hutte.

Spoiler:
 

Réfugiés à l'intérieur de la hutte de Wa'ai, même si cela sembla vain, certains trolls prièrent avec ferveur les loas de les épargner, d'autres guettaient l'apparition dans le ciel tourmenté de vaisseaux volants qui déverserait les armées démoniaques comme elles l'avaient fait un an et demi auparavant. Les pupilles dilatées par l'obscurité ambiante, soudain éblouies par des éclairs tantôt verdoyants, tantôt rougeâtres, bleus ou même jaunes provenant de la masse informe qui les surplombait et semblait peser sur l'air ambiant, les trolls restèrent figés, terrifiés par les loas qui seuls pouvaient s'affronter de la sorte et déclencher pareil catastrophe dans le ciel. D'ailleurs n'était-ce pas le rugissement difforme et puissant des loas au souffle grave qu'ils entendaient par moment ? Comme si de puissantes créatures invisibles respiraient ou hurlaient, cachées dans le nuage lui-même...
Ce ne pouvait être que cela puisque aucune présence d'engin démoniaque ne fut aperçue.

Cela dura des heures et des heures, qui furent épuisantes tant le nuage ne sembla jamais se calmer réellement, et à chaque fois qu'il le faisait sa colère reprenait de plus bel après quelques instants de silence, s'illuminant de l'intérieur ou crachant une gerbe de foudre dans l'horizon. Les trolls priaient, offraient leur dévotion totale et soumise aux loas dans l'espoir de surmonter cette épreuve que les dieux leur envoyaient, implorant leur clémence et leur pardon s'ils avaient été délaissés ou offensés d'une manière ou d'une autre par le comportement des trolls du monde entier.

Plus les heures passaient, dans la fatigue, l'attente et la terreur, plus il devint difficile de savoir si le soleil apparaitrait à nouveau un jour ou si une nuit infinie s'était abattue sur le monde. Combien de temps s'était écoulé ? Trois heures ? Dix heures ? Un jour entier ? Les trolls restaient prostrés, sursautant quand un éclair, plus proche, se fracassait au dessus d'eux. Le nuage n'était-il localisé que dans les Tarides ? Sur Kalimdor ? Orgrimmar était-elle en alerte ? Et comment les autres Héritiers s'en sortaient-ils ? Comment tout le reste du monde vivait-il cela ? Les questions tournèrent en boucle dans leurs esprits épuisés, se raccrochant à la pensée réconfortante que malgré la terreur, ils étaient toujours en vie.

Puis alors que le nuage semblait s'étioler, une lumière éblouissante en jaillit, puis une série de tremblements ébranlèrent, durant plusieurs minutes, la terre, les collines et la rivière proche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.forumactif.com
 
La fin d'un monde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Riesling du monde!
» Championnat du Monde Mah-jong
» Le Livre des Merveilles ("Le Devisement du Monde") - Livre premier
» Courrier vinicole : Grands vins du Monde
» [Blog] Bionicle bakugan le monde en danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Héritiers du makoa loa :: Vies de trolls :: Histoires autour du feu-
Sauter vers: