Héritiers du makoa loa

Guilde jeu de rôle trolle - World of Warcraft - Serveur EU-Kirin Tor
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les enfants des cieux

Aller en bas 
AuteurMessage
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Les enfants des cieux   Sam 28 Juil 2018 - 11:16

Après avoir appris que Mawk Haut-faucon et sa caravane tentait de fabriquer un totem infusé des bénédictions de plusieurs déités, espérant concentré ainsi suffisamment d'énergie pour venir à bout de la malfaisance engendrée par le Totem Rouge Géant de Silithus sur la Terre-Mère, Wa'ai envoya ceux parmi les Héritiers qui le voulaient bien à l'aide de leurs amis Taurens pour cette tâche.

Le marcheur des esprits Mawk avait reçu de ses ancêtres l'indication de la direction d'une antique forêt du Sud : Féralas. Se rassemblant au village de Sabot-de-sang, Sala'jin, Acrae et Jum'sha (par la suite rattrapés par Hina'lys en cours de route) se joignirent à la caravane Coeur-Sauvage qui prévit de passer par un raccourci à travers les monts escarpés séparant les plaines de Mulgore des forêts de Féralas.


Abandonnant les montures terrestres trop imposantes, l'ascension se fit avec l'aide des druides taurens volants, de montures volantes et de cordes. Nul chemin balisé à travers les crêtes rocheuses et pentes moussues aux arbres géants bloquant la vue et la position des astres, ainsi les voyageurs errèrent-ils de passages étroits en ravins mortels, en estimant à l'aveuglette la direction à suivre.

En franchissant un goulet presque impraticable, le groupe se retrouva à l'orée d'un village d'ogres gordunni établi dans les collines nord de Féralas. Piégé entre les hautes falaises du ravin, il leur fallait accéder au camp ogre, visiblement façonné et rendu plus facile à arpenter pour rejoindre le coeur de Féralas. Si quelques Taurens proposèrent immédiatement de faire une percée à travers le village en massacrant chaque ogre qui se dresserait devant eux, les paroles de Jum'sha appuyées par celles d'autres Taurens, finirent par établir que ce ne serait pas la bonne solution car c'était un gros risque d'attirer sur eux l'ire de tous les ogres alentour, et que l'extermination systématique de tous peuples "dérangeant le paysage de la Horde" conduisait à créer des ennemis et à annihiler des cultures.

Finalement, en créant une diversion à l'opposé de la sortie du village grâce à des flèches à têtes explosives de Filbrehim, les voyageurs Trolls et Taurens purent s'enfuir à toutes jambes en dévalant les pentes douces du campement ogre. Rattrapés par deux ogres plus malins, observateurs et rapides que le reste de leurs congénères, l'un des deux fut sommairement tué par l'un des Taurens du groupe, tandis que l'autre subit une transformation manquée partielle en grenouille incantée par Hina'lys.

Courant sans demander leur reste pour mettre le plus d'écart entre eux et le village gordunni, les Héritiers et les Coeur-Sauvage arrivèrent au camp Mojache.


Là, les Taurens s'entretinrent en petit comité dans le tipi du druide local afin de comprendre pourquoi les ancêtres avaient envoyé à Mawk des visions l'incitant à se rendre dans cette région précise. On les informa sur la présence d'un druide de la Serre, un envoyé de la déesse plumeuse des airs kaldorei, qui semblait enquêtait sur un trouble dans l'équilibre naturel alentour.

Après ces heures d'escalade et de course, le groupe décida de repousser l'entretien avec ce druide la Serre, le temps de se reposer et reprendre des forces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.forumactif.com
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: Les enfants des cieux   Sam 28 Juil 2018 - 11:34

La halte fut prolongée le temps que les Coeur-Sauvage préparent des ravitaillements et que le marcheur des esprits s'harmonise avec les lieux et ne sorte de longues périodes de transes et de méditation.

La rumeur circula bien vite concernant un Tauren cueilleur et son fils dont les têtes avaient été retrouvées plantées sur des pics dans la partie nord de la forêt. Les ogres Gordunni avaient sans doute ainsi étanché le prix du sang versé et l'envie de vengeance en même temps qu'ils rappelaient les faits : les collines étaient leurs, gare à quiconque s'y aventurait. La période de deuil fut particulièrement difficile sous les pleurs incessants d'une Taurène femelle qui étaient probablement leur proche parente.

Les Héritiers firent profil bas, conscients de leur part de responsabilité dans cette douleur : si les Coeur-Sauvage et eux n'avaient pas voulu prendre de raccourci pour se faciliter la vie, rien de cela ne se serait produit, le voyage aurait été plus long, mais le camp Mojache n'aurait pas subi de répercussion de leur incursion en terres ogres voisines.


Sala'jin et Acrae profitèrent de la halte pour gravir les collines d'une cascade au sud du village tauren pour prendre de l'altitude et trouvèrent un passage rasé d'arbres, rocailleux et desséché comme si un éboulement géant avait renversé et désintégré le paysage. Malgré la désolation de l'endroit qui avait visiblement subi l'onde de choc de Silithus, cela leur permit d'apercevoir l'immense Totem Rouge Géant de Silithus, visible comme l'ombre difforme aussi grande qu'une montagne à l'horizon.


Leur proximité leur permit de confirmer ce que les rumeurs avaient établi depuis presque un mois, à savoir que l'infâme magie rouge suintante ne se déversait plus du Totem Géant. Cela était-il de bon augure ? La Horde avait-elle finalement mis à profit ces sept derniers mois de présence dans la zone pour trouver le moyen de contrer le maléfice du cet objet aussi insolite que terrifiant ? Ou bien cela signifiait-il que le Totem Géant avait fini de déverser tout son mal sur les terres de Kalimdor ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.forumactif.com
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: Les enfants des cieux   Sam 28 Juil 2018 - 12:18

Enfin, le groupe partit à la rencontre de "l'envoyé d'Aviana", qui avait été aperçu dans un ancien sanctuaire kaldorei proche. Ils le trouvèrent en pleine méditation au centre d'un antique kiosque-temple Bien-né depuis longtemps abandonné. Tandis que les Taurens s'entretinrent avec l'elfe de la nuit druide, les Trolls, méfiants, montèrent la garde car les collines gordunni n'étaient pas loin, et la forêt recelait de nombreuses autres menaces.


Le druide elfe indiqua à Mawk et les siens que le subtil équilibre naturel était rompu parmi une population de la faune locale. En effet, les wyvernes nichant dans les canyons tous proches, à l'ouest des Mille-Pointes, souffraient et subissaient des attaques récurrentes qui mettaient à mal leur survie.

Bien que rechignant à devoir "obéir" aux indications d'un kaldorei, les Trolls suivirent leurs confrères Taurens à travers la forêt pour rejoindre les anciennes "Salines". Malgré les vallons et dangers du terrain accidenté sur lequel Mawk les guida, la caravane taurène et son escorte de trolls débarquèrent sur les hauteurs d'une falaise qui allait les mener sans encombre près des nids et perchoirs de la colonie de wyvernes.

Mais alors que des rugissements, couinements bestiaux et bruits d'activité humanoïdes attiraient l'attention du groupe en contrebas des canyons ciselés, un groupe d'individus faisant avancer de force des coursiers du vent entravés de lourdes chaines et muselières arriva à leur hauteur le long de la falaise.

La clique de mercenaires composée d'un meneur Orc, suivi de quelques Réprouvés et Gobelins conversa avec Sala'jin et Misimaskwa à propos de leur présence et leur mission en ces lieux. Or leurs missions respectives s'opposaient : les braconniers étaient ici pour capturer le plus de wyvernes possibles pour les besoins d'un puissant commanditaire, tandis que la caravane était là pour rendre leur liberté à ces créatures asservies, affamées et maltraitées, voire tuées quand elles étaient trop récalcitrantes ou faibles.

Les esprits s'échauffèrent et finalement, le combat éclata.


Il fut rapidement gagné en faveur des Taurens et Trolls, plus nombreux, tandis qu'Hina'lys s'était glissé sur le côté et en appela à toutes ses forces et ressources magiques pour briser les chaînes retenant les wyvernes captives laissées entravées en arrière. Apaisées par le druide tauren Pey'j, les dangereuses créatures à l'esprit vif et au regard intelligent, abaissèrent leurs dards et leurs postures agressives une fois déliées, en comprenant que ces Taurens et Trolls étaient de leur côté.

Le braconnier Orc qui sembla être le chef fut attaché à son tour et capturé. Malheureusement, la fouille des affaires et du contrat qu'il portait révéla le sceau écarlate de la Horde. Le commanditaire était probablement un membre de l'armée, puisqu'il stipulait qu'à des fins de préparatifs imminents, et pour la nécessité de la sécurité du territoire de la Horde, un grand nombre de montures ailées était indispensable et que les accouplements des wyvernes domestiquées cette année, ne suffiraient pas à couvrir le besoin actuel.

Mawk se concerta avec ses Coeur-Sauvage concernant la marche à suivre : libérer ces bêtes allait à l'encontre des ordres de la Horde. Néanmoins, ils choisirent de privilégier la sérénité de la Terre-Mère et de sa faune. De son côté, Acrae jugea avec sévérité les actes de ces "chasseurs", aux antipodes de ce qu'elle était habituée de la part maîtres coursiers du vent des Tarides et d'Orgrimmar. Tout comme les raptors, les wyvernes étaient des animaux rusés, intelligents, sensés et loyaux. Ils n'étaient pas de stupides chevaux. La relation de confiance et le dressage étaient indispensable pour en dompter un et en devenir cavalier. Un raptor ou une wyverne étaient prêts à périr pour leur cavalier, à le protéger, à ne faire qu'un avec. Une véritable marque de respect. Mais les asservir par la force, le sang ou des moyens magiques, était contraire à ce principe. Pourquoi la Horde exigeait-elle de tels actes ?

Hina'lys, tombée inconsciente après avoir épuisé son énergie sur les maillons d'acier, fut hissée et attachée par Sala'jin sur le dos de Misi transformé en large volatile, qui se chargea de veiller sur elle. Les coursiers du vent laissèrent les autres membres du groupe grimper sur leur dos pour les conduire en toute hâte et avec détermination dans l'un des ravins où était retenue leur matriarche.

Les mercenaires braconniers avaient en effet capturé la plus puissante wyverne pour désorganiser entièrement sa colonie qui n'avait plus d'alpha auquel se référer. Taillant à coup de haches, de griffes et répliquant à coups de fusils contre les geôliers qui tentèrent de repousser l'assaut des Trolls, Taurens et wyvernes libérées, le groupe finit par avoir le dessus, bien qu'Acrae prit une balle dans le ventre et chuta de la wyverne qu'elle chevauchait.

La blessure n'avait rien de grave pour une trollesse, mais il fallut tout de même extraire l'objet hors de son corps avant que la prodigieuse régénération trolle ne cicatrise les tissus autour. Jum'sha s'en chargea sur le champ. La douleur fut apaisée par les arts druidiques et chamaniques, mais les Taurens, trop inquiets que leur alliée soit touchée, ou trop zélés et n'ayant pas conscience des résultats époustouflants des capacités de régénération trolle, se portèrent tous à son aide pour la soigner ou la soutenir moralement.

Tandis que l'attention de l'ensemble du groupe se portait sur la trollesse à terre durant plusieurs minutes, le chef orc des mercenaires, grièvement blessé mais toujours en vie, en profita pour filer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.forumactif.com
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Re: Les enfants des cieux   Mer 8 Aoû 2018 - 16:35


Après s'être séparés de la caravane Coeur-Sauvage à la hauteur du bosquet druidique de Désolace, les Héritiers rentrèrent dans les Tarides, rejoindre la grande prêtresse. En apprenant les déboires du groupe et leur implication dans le sabotage d'une mission commanditée par les autorités de la Horde, Celle-qui-voit ne fut guère enchantée. La vieille trollesse entendit les explications rapportées par Sala'jin et Hina'lys avec gravité et imposa à ceux parmi les participants dont les armures et parures étaient trop reconnaissables de s'en défaire et de se changer pour ne pas être reconnus, le temps que les choses se tassent. Acrae remisa son armure écailleuse et sa capuche reptilienne, Hina'lys troqua sa tenue de plumes bleues pour une autre et dissimula son visage et ses longs cheveux fuchsia sous un masque à coiffe tandis que Sala'jin relégua son armure traditionnelle pour des vêtements de cuir communs et se teignit les cheveux en blond.


Impossible de savoir si le chef mercenaire orc avait rejoint un avant-poste ou même Orgrimmar, et si une enquête était en cours, mais mieux valait prévenir que guérir. Attristée par les conséquences de cette mission, Wa'ai dicta une lettre retranscrite en orc par Acrae pour l'estimé chef tauren Haut-Faucon, afin de l'avertir à regret du silence et de la distance nécessaire que les Trolls prendraient envers la caravane, le temps que les soupçons et les mémoires s'estompent. Cette précaution était nécessaire. Un groupe composé de voyageurs uniquement Taurens et Trolls était en effet trop mémorable, mieux valait éviter de se réunir à nouveau ainsi en public. La majorité des Héritiers étaient des trolls apatrides, tout juste tolérés par la bannière rouge en tant que réfugiés. S'ils étaient accusés de conspirer contre la Horde ou d'entraver ses actions, ils ne bénéficieraient pas de la protection partielle dont pouvait jouir une sombrelance comme Acrae. Il n'y aurait pas de mise à l'épreuve ou de sursis, mais un châtiment rapide.

Dans les jours qui suivirent, les Héritiers devinrent plus méfiants encore que d'ordinaire. Ils voyaient en chaque personne approchant la hutte, un potentiel envoyé de la Horde pour interrogatoire ou espionnage de ce qui se passait là. L'intensification de convois renforcés de troupes de grunts et de soldats de la Horde entre Durotar et les Tarides à cette période ne fit qu'accroître leurs inquiétudes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les enfants des cieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les enfants des cieux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Nabz Coussin/doudou pour les grands enfants...
» 7° Conv de JdR de l'Asso Delta-Enfants-Jeunes - 19/20 avril
» COmment on fait les enfants ?
» Razac 2012 19/20 mai 5° salon du jouet des grands z'enfants
» Mes livres pour enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Héritiers du makoa loa :: Vies de trolls :: Histoires autour du feu-
Sauter vers: