Héritiers du makoa loa

Guilde jeu de rôle trolle - World of Warcraft - Serveur EU-Kirin Tor
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rassemblement du scorpide

Aller en bas 
AuteurMessage
Wa'ai
Admin
avatar

Localisation : Hutte des Tarides
Rôle : Grande prêtresse du makoa loa

MessageSujet: Rassemblement du scorpide   Lun 30 Avr 2018 - 11:25

Appelé par le druide du Cercle Cénarien Moasi, un rassemblement exceptionnel se tint à Reflet-de-lune le 28 du quatrième mois de l'an 38, pour discuter de sujets variés et en partager les informations concernant la fin de l'assaut de la Légion Ardente, la situation générale dans le monde et plus particulièrement en Silithus et les recours possibles. Celle-qui-voit était revenue de Silithus plus inquiète qu'avant et devant le refus de la Horde de dévoiler quoi que ce soit, elle envoya quelques trolls participer à cette assemblée afin d'y glaner le plus de renseignements possibles.

Ce furent donc Zen'khan, Jilanthy et Acrae, les plus en forme au revenir de l'expédition du Norfendre dans l'immédiat, qui se rendirent sur place, à la soirée de discussion "publique" où les druides accueilleraient des représentants hors de leur Cercle. La réunion regroupa à Havrenuit quelques individus isolés, plusieurs groupes de la Horde, notamment la tribu taurène Corne-rouge, l'escadron Loups de Guerre, l'escadron Poing Ardent ainsi qu'une délégation shal'dorei. Moasi entraina l'attroupement hors du village druidique, pour discuter dans un endroit à l'écart, là où les longues oreilles elfiques n'entendraient pas toutes les menaces et crachats à leur sujet. Son pragmatisme et sa sagesse permirent sans doute d'éviter d'attiser les tensions entre les invités orcs et les elfes d'Havrenuit cette nuit-là.


Moasi débuta la réunion en demandant aux Loups de Guerre quelle était la situation militaire et géopolitique des Îles brisées depuis la destruction de la Tombe de Sargeras et la disparition d'Argus, deux coups fatals portés à la Légion Ardente et son emprise. Acrae s'étonna que la question ne soit pas posée directement aux autochtones des dites îles présents, notamment les trois Shal'dorei et les deux Taurens Haut-Roc, néanmoins l'Orc qui répondit se voulut très rassurant, affirmant que la menace était définitivement écartée. La trollesse se demanda si la menace était aussi "écartée" que celle de Gangrebois des années après le passage des démons.

Quand les Sacrenuits furent interrogés par la suite, ils corroborèrent les propos optimistes des Loups de Guerre, confirmant que tout était sous contrôle. Ils se montrèrent très reconnaissants envers la Horde et ne cessèrent de faire montre d'une loyauté exacerbée envers leur nouvelle faction, crachant sur les Elfes de la nuit, flattant l'ego de la bannière rouge comme si elle avait été la seule à les aider, méprisant l'Alliance qui, selon eux, avait fait du zèle et tué des civils sumarariens innocents. La jeune Sombrelance ne connaissait pas les détails de cette guerre civile dans la ville des Shal'dorei, mais elle se douta que de telles largesses dans les paroles avaient assurément pour but de caresser la bête dans le sens du poil, et Acrae n'en fut guère surprise : n'importe qui aurait fait de même pour convaincre l'auditoire - composé majoritairement d'Orcs et de Taurens - de l'indéfectibilité de leur nouvelle allégeance et ne pas attirer la méfiance.


Enfin, la raison majeure de la présence des Trolls fut abordée. Silithus et sa chose géante dégoulinant de magie malfaisante plantée dans le sol. D'après les représentants de la Horde qui s'exprimèrent, seuls des ingénieurs, sapeurs et mineurs Gobelins Baille-fonds étaient envoyés sur place, accompagnés d'escadrons de grunts pour les protéger. Les Loups de guerre avaient d'ailleurs éliminé un cartel gobelin neutre rival en Silithus, les Padarnaks, protégeant ainsi les intérêts et l'emprise de la Horde sur la zone.

Les Trolls demandèrent et apprirent qu'il n'était apparemment pas prévu que la Horde envoie des chamans orcs, druides taurens, féticheurs trolls, mages elfes ou scientifiques réprouvés pour étudier la chose géante qui surplombe la région et ses énergies maléfiques afin de trouver des moyens de contrer le maléfice ou de la démanteler. La situation était donc claire : la Horde se contrefiche des conséquences à long-terme comme par exemple que le sud de Kalimdor devienne stérile ou s'effondre sous les eaux. Mais alors, qu'est-ce qui attirait la Horde là-bas exactement ?

La réponse vint dans la foulée. L'azerite. Un minerai avec de puissantes - mais inconnues - caractéristiques, en cours d'extraction intense et d'étude pour son utilisation. Certains y voyaient déjà une nouvelle arme, comme toute ressource que cette planète pouvait fournir, mais pour l'instant aucun soldat n'en était équipé et la Horde avait la main-mise dessus, tuant tous ceux qui tentaient de s'en approprier ne serait-ce qu'une seule caisse. Notamment l'Alliance. Rendant la zone particulièrement susceptible à un conflit rangé. L'Azerite serait nommée métaphoriquement le "sang d'Azeroth" et les druides de l'assemblée craignaient que cela ne soit la preuve visible des dommages infligés à ce monde par l'épée géante rougeoyante, et que cela relève d'une urgence vitale pour la survie de la planète.

Certains Orcs parurent surpris quand les druides Taurens abordèrent ce sujet. Apparemment cet escadron de la Horde n'avait pas été informé de la nature de ce qu'il devait protéger et récupérer lors de leur récente mission en Silithus. Acrae ne put s'empêcher de soupirer. Les Orcs avaient déjà détruit leur monde natal, peut-être la perte d'un second ne les tracassait-il pas plus que ça... Ils obéissaient à la cheffe de guerre qui avait commandité ces opérations sans poser de question. De loyaux chiens de la Horde de Sylvanas.


Les Orcs n'apprennent-ils donc jamais des erreurs du passé ? On leur ordonne "buvez ce liquide vert" et ils le font sans poser de question sur la nature de ce qu'ils ont entre les mains ou les conséquences à long-terme. On leur ordonne "ramassez ce minerai étrange" et ils le font... à nouveau sans poser de question sur la nature de ce qu'ils ont entre les mains ou les conséquences pour leur descendance.

Un Réprouvé prit ensuite la parole pour exposer une théorie personnelle. Il pensait que la Légion Ardente aurait fait exprès de viser Silithus pour détruire les reliquats Silithides et les ruines de Ahn Qiraj. Selon lui cela ne relevait pas d'un hasard. D'autres au contraire évoquèrent une région qui jouait de malchance et n'avait jamais attiré que des problèmes. En outre, le Réprouvé évoqua également la rumeur d'une installation définitive de la Dame Noire à Orgrimmar. Selon lui la cheffe de guerre ne veut pas trancher avec les traditions de la Horde et ne souhaite pas déplacer le siège décisionnel de la Horde à Fossoyeuse. Elle est d'ailleurs présente à l'ambassade d'Orgrimmar depuis plusieurs semaines. Ce Réprouvé estime que Sylvanas prend son rôle au sérieux et attache de l'importance à la bonne conduite de la Horde. Cela ne plairait cependant pas à certains Réprouvés, qui se sentent abandonnés ou trahis par une telle position les faisant passer en second plan des priorités.

Par la suite, un Tauren Haut-Roc présent dans l'assemblée informa l'auditoire concernant la mort d'un de ses compatriotes en Orneval, près de la frontière des Tarides. Il était outré et attristé. A nouveau, Acrae soupira. Apparemment quand la Horde avait recruté ses compatriotes à cornes en éventail, elle avait légèrement omis de les mettre au courant que les forêts d'Orneval appartiennent aux Kaldorei de l'Alliance. Kaldorei qui sont en outre un tantinet paranoïaques depuis le déboisement massif perpétré par la Horde sur place au cours du règne de Garrosh Hurlenfer.

Ce Tauren a donc découvert brutalement ce que signifie vraiment "faire partie de la Horde". C'est-à-dire écoper des inimités décennales accumulées avant leur adhésion et devoir en assumer la responsabilités. Peut-être regretterait-il un jour la précipitation de son peuple à se soumettre à la bannière rouge au lieu de rester tranquillement neutres dans leurs îles en gardant des liens cordiaux avec leurs cousins de Mulgore et les Kaldorei des régions voisines - comme ils le faisaient depuis des millénaires - sans ployer le sabot devant la Reine-zombi. Les Orcs n'hésitèrent pas à le rassurer sur le fait que son compatriote serait vengé dans du sang elfique prochainement pour laver cet affront. Néanmoins, Acrae nota qu'aucune enquête n'avait été menée ou ordonnée par la Horde concernant les circonstances exactes de ce décès. Peut-être des choses à cacher ? Quelle était d'ailleurs la raison de la présence de ce Tauren là-bas à part chercher des ennuis ? La Horde avait très bien pu tenter de récupérer des informations sur les positions elfiques en Orneval en envoyant au casse-pipe un Tauren qui pourrait tenter de se faire passer pour un voyageur perdu... Si les Kaldorei avait décelé le stratagème, il n'avait eu aucune chance d'en réchapper vivant.


L'Orc Poing-Ardent s'exprima et discuta beaucoup au cours de la soirée avec l'escadron Loups de Guerre. Il estima que les hostilités entre les deux factions allaient reprendre ces prochains mois. Les tensions entre Alliance et Horde en Silithus, mais aussi ailleurs - comme dans les Grisonnes - mèneraient inéluctablement à un nouveau conflit et il était nécessaire de s'y préparer en trouvant le plus de ressources et d'armes puissantes pour faire face. Sa troupe allait d'ailleurs partir en Uldum pour aider des Sin'dorei à trouver une puissante relique. Il était apparemment convaincu que la paix était inenvisageable car l'Alliance n'a toujours pas digéré le Rivage brisé, et qu'elle accuse toujours la Horde d'être la cause de la mort du Haut-roi Varian Wrynn, et ses membres d'être de vulgaires animaux qu'il fallait supprimer. Il menaça que si les druides elfiques aidaient l'Alliance dans les conflits à venir, ils seraient traités en ennemis de la Horde. Et qu'il n'hésiterait pas à répliquer contre Hyjal ou Reflet-de-lune. Certains dans l'assemblée rappelèrent que le seul général Orc qui extermina toute une enclave druidique dans les Serres-Rocheuses fut jeté du haut d'un pont par Garrosh lui-même.

Après cela les voix désordonnées s'élevèrent de toute l'assemblée. Les paroles ravalées ou langues mordues au cours des heures se délièrent et une cacophonie se répandit sur les berges de Reflet-de-lune. Moasi eut bien du mal à contenir les humeurs des uns et des autres, tandis que les Sacrenuits se délectaient du spectacle et que les Trolls restaient en arrière en laissant la Horde s'échauffer toute seule.

Notaku, ou un Tauren se faisant passer pour lui, surgit alors de l'arrière de la foule et prit la parole. Ce fut la stupéfaction dans l'assemblée pour ceux qui avaient été présents à ses funérailles alors qu'il avait été porté disparu puis déclaré mort lors d'une mission qu'il accomplissait au service de la Horde. Illusion magique ? Réanimation ? Retour d'une cachette planquée ? Il se présenta comme le chef intérimaire des Fils d'Arathi et tenta de raisonner ses collègues de la Horde.

Il souligna le fait que la Horde n'était actuellement pas assez unie et en paix avec elle-même pour mener une guerre contre l'Alliance. Ce qui ne manqua pas de susciter davantage de tumulte et de vives réactions dans l'assemblée. Pourtant il était facile d'observer la situation et d'en conclure qu'il avait raison. La Horde est disloquée, son esprit de fraternité et d'unicité est mort. De plus, des Orcs vénérant leurs anciens maitres démoniaques gangrènent encore des recoins reclus des Tarides. Les Sacrenuits, bien qu'ils affirment contrôler la situation, sortent à peine d'une guerre civile intestine et leur situation n'est sans doute pas stabilisée, d'anciens partisans de l'ancien régime attendent surement dans l'ombre l'occasion de frapper. A côté de cela, beaucoup de membres de la Horde ne supportent pas d'obéir à une reine-zombi. Quant aux Réprouvés, ils seraient déstabilisés par le nouveau rôle de leur reine qui l'éloigne de sa patrie et de sa capitale. La Horde est fragilisée de l'intérieur, ses territoires ne sont pas sécurisés et elle veut débuter un nouveau conflit avec l'Alliance ? La Horde veut-elle faire exactement la même erreur que la "Horde de fer" qui s'attaqua à ses ennemis avant même d'avoir pacifié ses propres terres ? Elle connaitra alors le même échec.

Notaku expliqua que les Fils d'Arathi partiraient prochainement en Pandarie pour trouver des caveaux titans afin de tenter de soigner le monde. Pourquoi privilégier la Pandarie, plutôt que Uldum, Ulduar, Uldaman, Un'goro ou Sholazar ? Personne n'eut de renseignement exact sur ce choix, ni sur ce qu'ils espéraient y trouver ou s'ils avaient une piste plus fiable. Il faudrait peut-être les rencontrer en privé pour l'apprendre.

Après ces discussions houleuse, aucun consensus ni solution ne fut décidé par les membres de la Horde, et l'assemblée se dispersa progressivement.

Acrae tomba cependant sur Safrania, sans doute venue soutenir son nouveau chef intérimaire. La Gobeline demanda des nouvelles de Thae et lui fit comprendre que les meurtres des Gobelins de la KapitalRisk dans les Grisonnes avait été l'élément qui l'avait écartée du chemin du groupe de Trolls. Acrae pouvait comprendre ce sentiment. Malgré qu'ils appartiennent à une autre tribu - ou cartels comme cela se nommait en langue gobeline - ils étaient son peuple, sa race, ses frères de sang. Ç’aurait été mentir que de nier avoir réagi de même, si les rôles avaient été inversés.
Les Trolls auraient-ils dû les faire fuir plutôt que les abattre ? Leur laisser une chance ?

Quoi qu'il en soit Safrania était accompagnée d'une consoeur, Xinily - très cordiale - et ne sembla pas trop amère. Acrae lui demanda un service : si Safrania apprenait où la KapitalRisk revendait les objets qu'elle pillait, ou si elle voyait passer des objets trolls sur le marché noir ou dans les hôtels de vente gobelins, elle pourrait en avertir leur groupe pour qu'ils puissent les récupérer, ou au moins les voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoires-trolles.forumactif.com
 
Rassemblement du scorpide
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE GRAND RASSEMBLEMENT
» Rassemblement sur Rouen.
» [Quête - Rassemblement à Osgiliath]Champs du Pellenor [Résolu]
» [Question] Terme «révélé» - Corbeau de la montagne, rassemblement nocturne et entrée secrète [Réponse Officielle]
» [Carte] {Rassemblement à Osgiliath} Les Gens-des-Chariots [Résolu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Héritiers du makoa loa :: Vies de trolls :: Histoires autour du feu-
Sauter vers: