Héritiers du makoa loa

Guilde jeu de rôle trolle - World of Warcraft - Serveur EU-Kirin Tor
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Fennec face au Félin.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jum'Sha

avatar


MessageSujet: Le Fennec face au Félin.   Mar 13 Fév 2018 - 2:58

Jum'sha allumait toutes les torches et braseros de son sanctuaire pendant que le soleil se couchait sur les Tarides. D'abord dans une contemplation du crépuscule, il profita des derniers rayons de l'astre solaire pour considérer une dernière fois la statuette du loa Hir'eek qui lui a été confiée. Elle n'était pas bien grande mais elle était taillée et offerte par un croyant. Jum'sha roula une nouvelle fois des yeux en repensant aux discours de Stal'ek. La mélancolie débordante du troll arrivait à replonger le jeune féticheur dans un état d'esprit qu'il exécrait. Il posa la statuette sur un autel vide et alluma deux coupes aux cotés du loa chauve-souris. Un dernier coup d'oeil sur le crépuscule...


Le lieu lui apportait la sérénité qu'il désirait, sauf quand il repensait à sa jeune sœur. Il sentait alors les regards lourds des loas autour de lui. Pogeyan n'approuvait aucunement l'attitude que Jum'sha avait pour la jeune trollesse et le féticheur devait alors apaiser son mécontentement.

Passant ses doigts dans les flammes d'un brasero il observait la suie s'agglomérer sur sa peau. Il dessina quelques marques de suie sur son masque en bois peint et se mit à genoux devant l'autel de Pogeyan, celui qu'il a décidé de mettre au centre de son sanctuaire, le loa qu'il vénérait le plus, qu'il aimait le plus mais qu'il craignait toujours de mécontenter. Il se mit à prier le dieu en brûlant un boisseau d'encens. Il récitait une prière qu'il connaissait par coeur en broyant plusieurs ingrédients dans un pot en terre, jusqu'à obtenir une pâte odorante. Il déposa une noisette de sa mixture sur sa langue et la laissa alors s'étaler dans sa bouche. L'odeur âcre et le goût ignoble emplit ses poumons et son oesophage. Il ferma les yeux sur la statue de Pogeyan éclairée par les torches et les derniers rayons du soleil.

*********


Il ouvrit les yeux à Zul'Kunda en Strangleronce, à ses cotés un puma flamboyant.Ils surplombaient la cité en ruine habitée par la tribu des Scalp-rouges. Il ne se posa jamais la question si le Loa était vraiment avec lui dans sa transe ou si il inventait sa présence, il avait simplement choisi de croire que Pogeyan se souciait réellement de son avis. Il se mit à entamer le monologue avec le félin qui faisait peser sur lui son regard ardent et accusateur.


"Être miséricordieux n'est pas faire preuve de faiblesse, grand loa. Igazi n'est pas responsable de ses errances. Je le suis."

A ce moment là, il pointa le doigt dans la direction de l’événement que Pogeyan et lui connaissaient déjà. Ils virent un contingent de trolls Gurubashis attaquer les abords de Zul'Kunda, tuant les adultes résistants et prenant les trolls désarmés qu'ils trouvaient. Parmi les trolls paniqués ils virent le jeune Jum'sha et sa soeur Igazi qui jouaient quand le drame était arrivé. Les attaquants étaient les trolls tombés sous la coupe d'Hakkar et le dieu du sang réclamait son dû... Les deux jeunes trolls suivirent le flot des scalp-rouges fuyants, Jum'sha tirant sa jeune sœur par la main, lui criant de courir plus vite. La jeune fille trébucha et le féticheur se vit perdre sa prise, emporté ensuite dans le flot des fuyards. Il a essayé au début, de faire demi-tour et récupérer Igazi, mais il arriva trop tard et avant qu'il puisse la rejoindre, un Gurubashi s'empara d'elle.

"C'est parce que j'ai d'abord écouté ma lâcheté que j'ai couru sans l'attendre. Je ne me suis retourné que trop tard. J'ai préféré me sauver plutôt que de veiller sur ma cadette... <Il tourna la tête vers l'image de Pogeyan>  Plus jamais je ne ferais cette erreur, je refuse de l'abandonner, dussé-je te mécontenter, grand loa."

Le félin grogna en direction du Féticheur. Ce serviteur était têtu mais il l'a toujours honoré convenablement. Il détourna son regard inquisiteur, c'était bon signe. Jum'sha se détendit... Apaiser le mécontentement d'un loa comme Pogeyan était difficile, mais il s'est toujours donné beaucoup de mal pour le satisfaire et s'attirer ses faveurs. Mais quelque chose était différente... Le puma fit volte-face et son regard ardent replongea dans celui du troll, rugissant! Il plaqua le Féticheur au sol et ce dernier senti ses yeux brûler intensément, son cri de douleur retentit dans son songe et dans le lointain des Tarides. Il implorait le loa d'arrêter de lui imposer cet autre souvenir...

A travers des yeux injectés de sang il se vit de nouveau dans la jungle accompagné de ses compagnons trolls, ses amis et parmis eux, le fils ainé du chef Gan'zulah. Non, il ne voulait pas revivre ça. Il portait les mains à ses yeux pour cacher sa vue mais leur contact était ardent. Pogeyan exigeait que Jum'sha se remémore ce tournant de sa vie qu'il réprouvait tant.

Comme à chaque fois, il essaya de prévenir ses amis qu'il fallait repartir, que le danger était imminent, mais les mots qu'il voulait prononcer ne sortaient pas de ses poumons enflammés. Au lieu de ça, il assista à la scène qu'il connaissait par cœur... Le mur de lianes qui se trouvait à leur gauche se vit trancher par des lames Atal'ai, deux buveurs de sang étaient tombés sur le groupe de chasse des Scalp-rouges. Les deux guerriers mieux équipés, mieux entraînés et plongés dans une soif de sang ne firent du groupe qu'un amas de corps baignant dans le sang, Jum'sha et Gan'Zulkaz firent face aux assaillants. Le jeune Féticheur, à l'époque tout juste guerrier, profita d'un instant d’inattention d'un des guerriers pour lui fracasser le masque et le crâne de son tomahawk. A l'époque déjà il avait reconnu sa victime, Azibo. Il était un troll disparu après l'attaque des Gurubashis corrompus. La découverte de l'identité de son agresseur l'avait tétanisé et il assista au meurtre de Gan'Zulkaz par le deuxième guerrier. La crinière rouge des Atal'ai et la silhouette féminine du tueur du fils du chef finirent par lui faire prendre conscience de l'identité du deuxième agresseur. Ne pouvant se résoudre à l'attaquer, Jum'sha avait prit ses jambes à son cou pour rejoindre Zul'Kunda, tandis qu'à travers la jungle il entendait une voix familière...

"Tu n'as plus le droit de fuir, mon frère!"

Son coeur et son cerveau étaient comme en fusion, la douleur était atroce. Enfin il reprit conscience, baignant dans sa sueur par terre, aux pieds de l'autel du félin de feu. Il haleta et laissa tomber son masque en bois. Il s'aida de l'autel de Pogeyan pour se relever, la statue semblait brûler l'espace d'une seconde... La sensation de brûlure avait disparue et le malaise reignant sur son sanctuaire était dissipé. Mais Jum'sha sentait les avertissements de son loa de manière plus vive et douloureuses à chaque fois. Un jour il faudra qu'il close ce chapitre de son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Fennec face au Félin.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel comportement adopter face aux insultes ?
» A pile ou face !
» [Fan-Fiction] Le Héros Face au Sorcier
» [Hors-Sujet] Moqueries, racket, provocation... Faire face ?
» Tactique de jeu face au prochain adversaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Héritiers du makoa loa :: Vies de trolls :: Mémoires personnelles-
Sauter vers: