Héritiers du makoa loa

Guilde jeu de rôle trolle - World of Warcraft - Serveur EU-Kirin Tor
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des funérailles façon tauren

Aller en bas 
AuteurMessage
Salajin

avatar

Rôle : Guerrier

MessageSujet: Des funérailles façon tauren   Lun 11 Déc 2017 - 17:07

C'est prévenu par Wa'ai, que Sala'jin apprit la mort de Notaku. Surpris bien que l'ayant peu connu, la dernière fois qu'il l'avait vu c'était lors de la convalescence du tauren et en route vers la hutte de Wa'ai. Le tauren les avait accompagné pour une chasse au raptor et avait été grièvement blessé par des hurans. La prêtresse souhaitait y aller à la fois pour rendre un dernier hommage, et ne connaissant pas les circonstances de sa mort, si besoin dissiper tout malentendu qu'il pourrait y avoir concernant les soins qu'elle lui avait prodigué.

Dans sa tenue rituelle et seulement équipé d'une longue dague, Sala'jin se tient proche de Wa'ai, lui traduisant au mieux les paroles de l'hommage du petit comité. Autour d'eux, de nombreux taurens, quelques orcs et même deux gobelins, ainsi qu'un reprouvé et une elfe sont présents. La cérémonie funèbre pour Notaku pouvait commencer en Mulgore.


Mené par Agana Tambours-D'os, la mère du défunt, tous se dirigèrent vers le monolithe rituel afin de rendre un dernier hommage à Notaku. Chacun s'avança à son tour afin de dire quelques mots en la mémoire du défunt.
Sala'jin fut plutôt surpris d'entendre certain témoignage dépeignant un tauren maladroit mais plein de bonne volonté pour la plupart. De son point vu il a vu plutôt un tauren discret mais ne refusant pas d'aller aider ou combattre ou encore moins maladroit.
Wa'ai prit à son tour la parole, amenant en plus quelques offrandes. Elle parla de comment elle avait reçu et soigné Notaku, décrivant un tauren patient et qui malgré la barrière de la langue a toujours su suivre les consignes de la prêtresse pour guérir. Raison pour laquelle elle déposa une coupelle de fruit et la nourriture préféré de celui-ci qu'il avait apprécié durant son séjour de convalescence à la hutte.

Aux yeux de Sala'jin le témoignage le plus étrange ne fut pas le poème déclamé dans une langue inconnue par un réprouvé mais celui d'un orque, nommée Oyunbi. Celle-ci refusant visiblement d'accepter la mort de Notaku, qui avait été élevé "Valajar" - quoi que cela puisse signifier - expliqua que les esprits qu'elle avait interrogé n'avait pas vu l’âme de Notaku et que le corps n'avait pu être retrouvé. Elle annonça donc partir à la recherche de Notaku, qu'elle pensait vivant, quelque part.

Après la cérémonie, l'orque étrange vint discuter avec Wa'ai et Sala'jin à propos de Notaku. Les deux trolls purent apprendre que celui-ci était mort dans une explosion, durant son service militaire dans un camp de la Horde. Pour les trolls, une fois le corps détruit, l'esprit est également détruit et disparaît, d’où l'importance de momifier les corps pour assurer à l'âme la paix auprès des ancêtres. Le plus funeste destin possible. Wa'ai comprenait la peine et la douleur de Oyunbi qui semblait très attachée au jeune Notaku, mais pour la vieille trollesse, l'Orque courrait tête baissée après des chimères, refusant la mort de son ami, une étape nécessaire au deuil mais dans laquelle elle ne devait pas s'enliser car les vivants avaient plus besoin d'elle que les morts.

Sala'jin, quand à lui, put discuter avec un tauren connaissant Rainette et s'inquiétant de sa disparition et même des personnes capables de les guider dans le désert de Tanaris. Une certaine Zagethia sera un de leur contact sur place dès qu'ils arriveront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Des funérailles façon tauren
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Héritiers du makoa loa :: Vies de trolls :: Histoires autour du feu-
Sauter vers: